Les étés sont de plus en plus chauds et les périodes caniculaires de plus en plus fréquentes.
Les travailleurs ne sont pas épargnés et les employeurs doivent mettre en œuvre pour que les salariés travaillent dans de bonnes conditions lors des périodes de fortes chaleurs.

Canicule ou vague de chaleur ?

La vague de chaleur est une période de température élevée par rapport aux conditions habituelles.

La canicule est une période de fortes chaleurs du 15 juillet au 15 août qui dure au moins trois jours et dont la température la nuit reste supérieure à 18 à 20°C.

Législation

L’article R4121-1 du Code du Travail stipule :

« L’employeur prend les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs.
Ces mesures comprennent :
1° Des actions de prévention des risques professionnels, y compris ceux mentionnés à l’article L. 4161-1 ;
2° Des actions d’information et de formation ;
3° La mise en place d’une organisation et de moyens adaptés.
L’employeur veille à l’adaptation de ces mesures pour tenir compte du changement des circonstances et tendre à l’amélioration des situations existantes. »

L’employeur rédige et met à jour le document unique chaque année.

Plan national canicule

Le plan national canicule est activé du 1er juin au 31 août.
Un numéro vert est mis en place 0800 06 66 66

Il comprend 4 niveaux

  • niveau 1 : vérification des mesures mises en place (vigilance verte pour météo France)
  • niveau 2 : prévision d’une vague de chaleur, prévision du niveau 3 (vigilance jaune pour météo France)
  • niveau 3 : alerte canicule déclenchée par les préfet, mise en place des actions informations, spots télé et radio (vigilance orange pour météo France)
  • niveau 4 : canicule exceptionnelle, la mobilisation est maximale (vigilance rouge pour météo France)

Actions à mettre en place en entreprise

Avant la période de canicule

  • vérifier les systèmes de rafraîchissement d’air
  • vérifier les fontaines à eau
  • vérifier le bon état des stores et de la ventilation des locaux
  • installer des systèmes anti chaleur (filtres solaires par exemple) et des ventilateurs
  • adapter les EPI et les vêtements de travail au travail à la chaleur
  • choisir des véhicule climatisés
  • informer le personnel (affichage, réunions, CSE, SST)

Au moment de la période de canicule

  • aménager les horaires de travail (travailler aux heures plus fraîches)
  • limiter les cadences
  • mettre du matériel de manutention si insuffisant pour éviter les efforts de manutention
  • mettre de l’eau fraîche supplémentaire à disposition
  • augmenter les temps de pauses
  • au restaurant d’entreprise : prévoir des menus légers
  • Fournir des vêtements adaptés pour le travail à l’extérieur (chapeaux, casquettes, tee shirts, …)

Le CSE doit être informé des actions mises en place.

Le service de santé au travail 

Le médecin du travail conseille l’employeur et rédige une note d’information sur les préconisations en période de canicule au travail qui comprend les risques liés à la chaleur, les actions mises en place par l’employeur, et les mesures à prendre en cas d’urgence.

Les Sauveteurs-Secouristes du Travail peuvent être informés lors des Maintien/Actualisation des Compétences ou de façon ponctuelle, des gestes d’urgence en cas de coup de chaleur : reconnaissance, gestes à effectuer, personnes à prévenir.

L’infirmier en entreprise informe les salariés par voie d’affichage et/ou réunion d’information et assure la prise en charge des salariés victimes de coup de chaleur ou de malaises.
Il doit également surveiller les personnes pouvant être fragilisées (pathologies cardio vasculaires, travailleurs en extérieur, femmes enceintes, travailleurs à activité physique élevée, …)

Le coup de chaleur

Les Sauveteurs-Secouristes du Travail peuvent être informés lors des Maintien/Actualisation des Compétences ou de façon ponctuelle, des gestes d’urgence en cas de coup de chaleur : reconnaissance, gestes à effectuer, personnes à prévenir.

Les signes d’un coup de chaleur à reconnaître :

  • fatigue
  • maux de tête
  • sueur
  • crampes
  • nausées
  • petite fièvre mais qui peut rapidement monter
  • conscience altérée

La prise en charge doit être rapide :

  • conduire la personne dans un endroit frais et l’allonger
  • si elle est consciente et ne vomit pas, lui donner à boire
  • la rafraîchir à l’aide d’un brumisateur ou placer des linges humides sur le front, la nuque et les bras
  • consulter un médecin ou le SAMU

Affiches de prévention

Santé Publique France INPES

INRS dépliant affiche

Ministère des solidarités et de la santé

En savoir plus

futura science

météofrance

plan canicule


reseaux sociaux

Retrouvez IST sur

  

et sur le forum

visiteurs

Nous avons 10 invités et aucun membre en ligne

Crédits

Merci aux nombreux contributeurs Pixabay